Tribunal des Conflits 21 mars 2005 Mme Alberti Scott

Faits à l’origine de la jurisprudence :

Le maire de Tournefort a émis le  21 septembre 1996 un titre exécutoire à l’encontre de Mme Olympia Alberti-Scott. L’objet de cet acte était d’obtenir le  remboursement des frais de pose d’un compteur d’eau. Cependant Mme Olympia Alberti-Scott, contesta la validité de ce titre exécutoire, en demandant au tribunal de grande instance de Nice, d’en prononcer l’annulation.

C’est par un jugement en date du 24 février 1998 que le Tribunal de grande instance de Nice s’est déclaré incompétent pour connaître de ce litige. L’ordre administratif fut alors saisi de cette affaire et par un jugement  du 10 octobre 2003 le Tribunal administratif de Nice, renvoya au Tribunal des Conflits ce contentieux pour qu’il soit désigné l’ordre juridique compétent.

Décision du Conseil d’Etat :

Le service de distribution d’eau de la commune de Tournefort était-il un service public administratif, impliquant alors la compétence de l’ordre administratif, ou un service public industriel et commercial, conditionnant l’intervention du juge judiciaire ?

Les juges du Tribunal des Conflits énoncent que le service de distribution  de l’eau est de par son objet un service public industriel et commercial. Les juges du Tribunal des Conflits estimèrent donc que le service de distribution de l’eau de la commune de Tournefort, était un service public industriel et commercial, et que de ce fait compétence devait être donnée au juge judiciaire, en cas de litige à propos de ce service.

La portée de l’arrêt :

Lorsqu’un juge est confronté à un service public, il doit se demander s’il fait face à un service public industriel et commercial ou à un service public administratif. Dans le but de l’aider dans cette tache le Conseil d’Etat par une décision Union syndical des industries aéronautiques datant du 16 novembre 1956 a donné un faisceau d’indice. Doivent être pris en considération, « l’objet du service, l’origine de ses ressources, ses modalités de son organisation et de son fonctionnement ».

Cette jurisprudence Alberti Scott, fait une application de ce faisceau d’indice à propos du service public de distribution de l’eau d’une commune. Le Tribunal des Conflits dans ce jugement donne au critère de l’objet un part prépondérante.

Notes et conclusions :

BJCL 2006 page 396 conclusions de Duplat.

RFDA page 119 note de Lachaume.

Commentaire disponible sur Oodoc.

A rapprocher de :

CE 16 novembre 1956 Union Syndical des industries aéronautiques, le Conseil d’Etat donne le faisceau d’indice servant à qualifier un service public, d’administratif ou d’industriel et commercial.

Une réflexion sur « Tribunal des Conflits 21 mars 2005 Mme Alberti Scott »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *